kenzaï : des idées neuves dans le recyclage

kenzaï : des idées neuves dans le recyclage

Créé en 2007, Kenzaï est un négoce résolument tourné vers l’écologie, le recyclage et le réemploi des matériaux qui a fait le pari audacieux de ne distribuer que des produits écologiques. Présentation.

Préserver l’environnement et la santé des utilisateurs, telle est la devise de Kenzaï, un négoce auvergnat spécialisé dans les produits écologiques. Fondé il y a 14  ans par Ludovic Claustre avec seulement trois salariés, ce négoce d’un nouveau genre emploie aujourd’hui une vingtaine de personnes au sein de ses points de vente de Cournon-d’Auvergne et d’Issoire (63).

«Actuellement, nous travaillons sur l’ensemble de la France et dans les pays francophones, aussi bien auprès des professionnels que des particuliers, explique Amandine Ridao, chargée du webmarketing. En plus de nos négoces, nous réalisons aussi une bonne part de nos ventes en ligne, via notre site internet et nous n’excluons pas d’ouvrir un nouveau point de vente si l’on poursuit notre développement.»

 

Toujours plus de demandes pour les produits bois

Avec un catalogue de produits couvrant l’ensemble des besoins pour la réalisation d’une maison à ossature bois, l’enseigne, implantée au cœur de la forêt auvergnate, privilégie les approvisionnements locaux et est sans cesse à la recherche de nouveaux matériaux biosourcés pour étoffer son offre et répondre à une demande grandissante en produits écologiques :

«Depuis le confinement, notre activité a le vent en poupe car l’habitat est devenu quelque chose d’important pour les Français qui veulent créer des lieux de vie confortables et sains.»

Actuellement en pleine croissance, Kenzaï a traversé la crise sanitaire sans encombre en anticipant les problèmes de pénuries :

«Tout au long de la crise, nous avons eu assez de stock pour répondre à la demande mais nous n’avons pas échappé aux hausses de prix, notamment sur les produits bois. Heureusement, ces hausses étaient assez évolutives et graduelles. Mais les futures mesures de dumping mises en place par les USA, qui achètent encore beaucoup de bois en Europe, laissent présager de nouvelles pénuries sur notre continent…»

 

Privilégier le recyclage

Si les pénuries et les hausses de prix font aujourd’hui partie du quotidien des professionnels du bois et de la distribution, il ne faut pas oublier que «le bois a un bel avenir devant lui, se réjouit Ludovic Claustre.

Aujourd’hui, les produits bois marchent bien, et plus particulièrement les bois de structure et les produits pour le second œuvre comme le bardage, la terrasse ou le parquet». Avec l’arrivée de la RE2020, qui préconise de plus en plus de bois, «les choses devraient encore s’accélérer et, dans trois ans, de gros changements vont s’opérer avec une demande de plus en plus forte pour les produits bois et biosourcés qui permettront d’atteindre le niveau bas carbone.» Une aubaine pour le négoce qui est en train d’anticiper ce boom de la demande en cherchant de nouveaux produits pour la construction, à l’image du chanvre ou de la fibre de lin. «Le plus gros défi consiste à trouver les volumes car le bâtiment n’est pas le seul consommateur de ces produits qui sont également très demandés dans d’autres secteurs comme l’automobile», poursuit le dirigeant. Outre la recherche de nouveaux matériaux, Kenzaï mise également sur le réemploi des produits du bâtiment et le développement du recyclage: «On l’a vu depuis la crise sanitaire, les matières premières ne sont pas extensibles et il faut désormais songer à développer le recyclage pour être moins dépendant des pays qui les possèdent.»

De belles perspectives d’avenir et pistes de développement pour le négoce qui lui permettra d’étoffer son catalogue de produits afin de proposer à ses clients «un habitat sain pour un avenir durable»…

 

Les ossatures en bois répondent bien à une demande écologique

 

Bardage, parquet, terrasse… le bois est de plus en plus utilisé

 

 

par Adèle Cazier