Redistribution des cartes pour les négoces bois

Redistribution des cartes pour les négoces bois

Depuis plusieurs mois, le secteur de la distribution est en pleine effervescence. Outre les tensions autour de l’approvisionnement de certains produits bois, le paysage du négoce évolue avec plusieurs rachats réalisés ou à venir d’ici à la fin de l’année. Explications.

Le 22 décembre 2020, Chausson Matériaux signait un accord de reprise du groupe Bois & Matériaux, qui regroupe les négoces Réseau Pro et Panofrance. Une acquisition –dont le montant n’a pas été dévoilé– qui permet au distributeur toulousain de devenir un acteur majeur sur le plan national, avec près de 480 agences dans l’Hexagone et un chiffre d’affaires total de 1,5milliard d’euros. Désormais détenteur des 102 agences Réseau Pro (CA de 420M€) et des 31 points de vente PanoFrance (CA de 160M€), Chausson Matériaux dispose aujourd’hui d’une couverture nationale qui lui permettra de poursuivre le développement de ses ventes digitales, de proposer une offre nationale aux grands comptes, de renforcer la distribution de ses produits sur un territoire plus large, et d’offrir des débouchés et des opportunités de développement aux niveaux industriel et logistique.

Panofrance bientôt chez Saint-Gobain ?

Seulement voilà, quelques mois seulement après la reprise officielle des agences Panofrance, le groupe Chausson Matériaux envisagerait-il déjà de s’en séparer ? C’est en tout cas ce que laisse entendre le groupe Saint-Gobain qui annonçait à son tour, le 11 mai dernier, être entré en négociation exclusive avec Chausson pour l’acquisition des 31 points de vente et des 600 employés du négoce spécialisé dans le bois et les panneaux pour la construction et l’agencement ! Boosté par «les perspectives optimistes de la filière bois pour les années à venir» avec la prochaine entrée en vigueur de la RE 2020, Saint-Gobain envisage désormais de racheter l’ensemble des agences du réseau Panofrance. Avec ce rachat, Saint-Gobain souhaite compléter son offre bois dans l’Hexagone, composée aujourd’hui des 46 points de vente de Dispano qui réalisent un CA de 380 millions d’euros. «L’expérience acquise dans les achats et la mise en œuvre rigoureuse de la politique Bois permettent au Groupe d’assurer le développement d’une offre intégrant des bois issus d’une gestion responsable des forêts, explique l’enseigne. Cette acquisition nous permettra de densifier [notre] présence territoriale sur le marché en forte croissance des systèmes constructifs en bois, apportant légèreté et rapidité de mise en œuvre. » Si, pour l’instant, aucun montant n’a été dévoilé, la finalisation de l’opération est attendue au cours du quatrième trimestre 2021…À suivre.

par Adèle Cazier